Calanques de Marseille

Le Parc National des Calanques est l’un des rare parc au monde à se situer en bordure immediate de ville. Cet espace partage cette caractéristique avec ceux de Nairobi, Tijuca (Rio), Table Montain (cape Town) ou encore Sanjay Gandhi (Mumbaï). Cette singularité m’a amené à réflechir à l’impact de cette proximité de la ville sur un territoire protégé.

Mes travaux antérieurs portaient sur la montagne et plus particu- lièrement sur les stations de ski. Montagne Urbaine, produit spé- cialement pour cette exposition, s’inscrit dans la droite ligne de ce cheminement photographique. Il s’agit de faire l’expérience du territoire, notamment par des conditions de prise de vue tout à fait exeptionelles (un temps de pose très long, un chemin chao- tique pour accéder aux points de vue, un lourd dispositif photogra- phique), et de chercher à retranscrire visuellement, la particularité de cet espace.

Tout ce travail consiste en un questionnement de l’idée de fron- tière entre le territoire construit, imaginé par l’homme, et celui, naturel, d’un espace préservé. Dans la mesure où même le concept de nature est une construction intellectuelle, comment délimiter la fin du naturel et le début de l’artificiel, voici le fil rouge de cette démarche.

retour
counter

Calanques de Marseille

<
caption
>